Investir Facile

L'investissement en toute simplicité !

Quand vous n’êtes pas professionnel de bâtiment, encore moins spécialiste des toitures, l’achat d’une maison peut occasionnellement constituer un véritable puzzle. Ainsi, trop de questions seront posées pour tenter de déjouer certains pièges éventuellement. On procède alors à l’analyse du bien sous ses angles les plus reculés avec toute prise de décision.

S’il existe bien un exemple à citer, sans doute c’est l’état de la toiture. Il convient de se demander: est-ce qu’elle a été bien entretenue ? Des actions ont-elles déjà été effectuées ? Quel point contrôler pour tester son état ?

Pour ne pas vous faire léser avant d’acheter, nous allons vous aider.

image Achat d’une maison

 

La durée de vie

La première des choses qu’il faut avoir en tête avant d’acheter une habitation, c’est l’état de sa toiture. Il faut, ainsi, bien la contrôler avant toute signature. Du fait qu’elle est mobile, elle est très exposée aux divers aléas de la nature. Même si la toiture peut durer environ 30 ans, les coups de vent parfois violents, les pluies abondantes, les fortes chaleurs, ainsi que les glissades des animaux constituent des menaces.

Les ardoises, les tuiles ou le bardeau d’asphalte qui recouvrent la toiture bougeront donc pendant toute la durée de vie de celle-ci. Ce qui peut influencer sur l’isolation ou l’étanchéité de la maison.

En outre, il est fondamental de contrôler le rajout d’autres éléments post-construction. C’est notamment le cas d’un velux, d’une cheminée ou encore d’une antenne qui constituent des travaux directement en rapport avec la toiture de la maison.

Le diagnostic thermique s’impose aujourd’hui pour la vente de bien immobilier. Si ce diagnostic ne convainc pas, il est alors nécessaire d’effectuer un contrôle de près sur la toiture de la maison concernée ou d’un semi-détaché.

 

Le contrôle vu de l’extérieur

Évidemment, il est déconseillé formellement de gravir seul le toit d’une maison pour tenter d’exercer un contrôle visuel sur la toiture. En effet, il est recommandé d’employer une échelle comme moyen de s’élever. Toutefois, il est interdit de monter au-dessus si vous ne bénéficiez pas de l’aide de professionnel qui peut être un charpentier ou un couvreur.

Par exemple, pour voir le toit une longue-vue constitue un moyen très efficace. Elle peut vous permettre d’étudier l’ensemble des détails dans toutes leurs dimensions.

On commencera, tout d’abord, par contrôler le faîtage. C’est la ligne qui se trouve au summum du toit et qui permet d’attacher les versants à deux. Il doit rester rectiligne et bien droit, sans décalage ou bosses inexpliquées.

Ensuite, il faut vérifier la situation des gouttières. Celles-ci renseignent le plus sur l’état général des toits. Si les gouttières s’affaissent ou montrent  des fixations louches, c’est qu’elles ont manqué véritablement d’entretien. En plus, elles ne sont pas faciles à remplacer.

En outre, il faut procéder à l’examen des jointures ainsi que d’éventuelles maçonneries d’un lien ou d’une cheminée avec le toit de l’habitation voisine. Ça doit rester bien réalisé et étanche. Enfin, vous devez repérer les différentes tuiles des autres. Sur un toit, certaines peuvent être remplacées sans problème.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire